The 48 Laws of Power – Robert Greene

En 200 mots

A travers de nombreux exemples, l’auteur explique ses 48 “lois du pouvoir”.
La structure est celle d’un recueil de fables avec une morale explicite. Une loi, des exemples, une morale. Chacune des lois explore différente facette du pouvoir et s’apparente à un recueil de conseils. L’ouvrage n’a pas volonté de prouver une approche totale mais plutôt de créer un mindset. Voici quelques exemples :

  • N’essayez pas de paraître parfait
  • Attaquez le berger et les moutons seront paniqués
  • Jouez sur les besoins de chacun pour créer un culte autour de votre personnalité
  • Gardez les mains propres

Pour développer le dernier point et illustrer l’approche des 48 Lois du Pouvoir, il explique que la réputation est un enjeu central pour réussir. Il vaut mieux accuser un bouc émissaire pour préserver les apparences. Cette approche est présente depuis les premiers écrits bibliques, où les hébreux sacrifiaient un bouc pour confesser les pêchers commis par les Enfants d’Israël. Franklin Roosevelt utilisait également son secrétaire, Louis Howe, comme bouc émissaire des erreurs qui pouvaient lui être imputé afin de préserver son image.

Ce qu’on en retient

C’est un ouvrage qui ne développe pas une idée précise du pouvoir mais un florilège d’histoires, de réflexions, de vision sur les arcanes des puissants.
Dans le monde actuel où l’état d’esprit est autour de la collaboration et l’honnêteté, cet ouvrage a le mérite de trancher. Mentir, tromper, être hypocrite, calculateur, donne des avantages indéniables dès qu’il y a des enjeux.

Les nombreux exemples permettent de rentrer dans cet état esprit. Même si les conseils ne sont pas directement exploitables, ils font réfléchir à comment réagir face à des personnalités troubles.

Ce reminder assez fort rappelle que l’honnêteté et la transparence sont des valeurs certes intéressantes, mais qu’il y a beaucoup d’avantages à ne pas les pratiquer, il est donc nécessaire de rester méfiant.

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *